A. B. Winter

Ce que la presse a écrit...

La Montréalaise A.B. Winter, auteure de la trilogie La grande mascarade, best-seller au Québec et en France, s’est basée sur les leçons d’Un cours en miracles, ouvrage de philosophie spirituelle lu par deux millions de personnes, pour écrire Réparer le monde. Mais qu’est-ce qu’un miracle?

http://www.journaldemontreal.com/2015/11/15/quest-ce-quun-miracle

« Dans son livre, A. B. Winter suggère une intéressante hypothèse selon laquelle, pour préserver leur identité propre alors qu'ils doivent entrer dans le moule de la société, des enfants inscrivent leur véritable " Être " sur papier...
  Dès le tout début du livre, l'auteur frappe, surprend. L'aventure de Sydney se présente ensuite, et on a envie d'accompagner l'héroïne, de découvrir avec elle qui elle est réellement.
  Winter accroche le lecteur avec son rythme et son suspense bien dosé. Ce dernier reste sensiblement égal jusqu'à la fin, où la boucle se boucle, sur toutes les autres boucles...
  La grande mascaradeest une formidable aventure à la conquête de soi, ou plutôt, à la reconnaissance de soi. »

Canoë Divertissement, 19 Juin 2007

4 étoiles et demi. « Dans la lignée des romans tels que l'Alchimiste, ce livre ne vous laissera pas indifférent. Ne portons-nous pas tous des masques ? »

Magazine 7 Jours, Mai 2007

Lecture d'été suggérée. « Un roman initiatique dans la veine des Alchimiste et autres Messie récalcitrant... une odyssée à la découverte du plus bel eldorado qui soit : notre identité »

La Presse, 17 Juin 2007

« Tous les livres dont je parle habituellement sont des livres que j'ai aimés, mais il arrive de temps en temps que l'un d'entre eux sorte largement au-dessus du lot. En voici un. Si vous aimez les livres qui apportent quelque chose, prenez un crayon et notez ce titre : La grande mascarade. Je vous le dis, c'est excellent ! »

Christine Michaud, TVA, Salut Bonjour Weekend, 17 Juin 2007

« Avec un style simple et dans un registre vaguement ésotérique jusqu'à son étonnant dénouement, ce premier roman de A. B. Winter renvoie au mode de vie aliénant de nos sociétés modernes dans lequel le lecteur est appelé à se reconnaître. »

Magazine Voir, Juin 2007

 

 

 

http://www.abwinter.com/